Conférence de Julien Prévieux, « No Options, No Swaps, No Futures »

La prochaine séance de séminaire du programme MISHA Junior Vers une « nouvelle » économie des espaces artistiques et culturels ? se tiendra le jeudi 23 juin 2011 de 14h30 à 17h en salle Asie (Misha).

Au programme :

Julien Prévieux, avec une communication intitulée « No Options, No Swaps, No Futures », reviendra sur sa pratique artistique, qui prend notamment pour objet l’analyse des tensions et des incohérences du système économique contemporain.

Julien Prévieux est artiste. Qu’il écrive des lettres de non-motivation, qu’il se livre à un parcours d’obstacle dans la ville ou au re-trucage d’un film hollywoodien, il s’applique à décrypter un monde marqué par des changements idéologiques profonds mais propose également des manières de l’habiter. Entre humour absurde et tentative de révolte, les stratégies qu’il développe sont fondées sur la confrontation volontaire d’un individu solitaire avec un système donné (architectural, social, économique?) A travers des séries de peintures géométriques ou des diagrammes qui lui permettent de relire les grands textes de l’économie politique, il poursuit aujourd’hui sa recherche sur la notion de travail et de production de valeur.

Né en 1974, il est titulaire d’une maîtrise de biologie et diplômé des beaux-arts de Grenoble et Paris. Son travail a été récemment présenté à la biennale de Rennes, à la Force de l’Art 02, à la 10ème Biennale d’Istanbul, au San Francisco Art Institute, au Plateau-Frac Île-de-France et au Kunsthaus de Dresde. Il a publié les Lettres de non-motivation aux éditions Zones/La Découverte en 2007. Il a exposé au Domaine de Kerguéhennec en mai 2008 et à la synagogue de Delme en octobre 2008. Julien Prévieux est représenté par la galerie Jousse entreprise à Paris et la galerie West à La Haye. En savoir plus : www.previeux.net, www.jousse-entreprise.com, www.editions-zones.fr.

Filmer la ville

La dernière projection du cycle 2010/2011 « Filmer la ville » aura lieu le mardi 14 juin à 19h, à l’auditorium des musées (Musée d’art moderne et contemporain), en présence des réalisateurs, Gwenaël Brees et Axel Claes:

Ateliers urbains: Flagey
réalisation collective, 2010, 62’
Centre vidéo de Bruxelles et Plus tôt te laat
Une critique caustique des évolutions du cœur de la ville, un regard décalé sur les architectures anonymes de ses nouveaux équipements.